[Logo]
[Titre]

[Retour]

Archive for février, 2018

Détecter la résolution d’un écran

Mercredi, février 14th, 2018

Lors de la préparation personnalisée d’une station Linux sur un matériel précis, on peut préparer à la main une image à la ‘bonne’ résolution. Mais on peut aussi le faire faire automatiquement par un script de préparation qui va s’adapter à l’écran disponible.

La conversion d’image se fait avec l’outil en ligne de commande :
convert image.jpg -resize 1920x1080 resized.jpg

Ici la résolution est connue, 1920×1080. Mais on peut l’extraire via la commande :
xrandr | grep -A2 "^Screen 0:" | tail -1
et il reste ‘juste’ à extraire le premier champs… le mettre dans une variable… et replacer la variable dans la commande convert

CF : https://wiki.ubuntu.com/X/Config/Resolution

Changer de fond d’écran sans gestionnaire de fenêtre

Mercredi, février 14th, 2018

Il peut être utile lorsque l’on prépare une machine Linux fortement personnalisée de ne pas utiliser de gestionnaire de connexion et pas de gestionnaire de fenêtre. L’effet collatéral c’est que le fond d’écran n’est pas initialisé.

Les commandes ci-dessous peuvent se faire en root ou avec l’utilisateur propriétaire de la session X. Il faut veiller à autoriser une connexion locale au serveur X (xhost + localhost) ou récupérer le cookie du serveur X.

Première étape, on peut mettre un fond de couleur unie de fond d’écran :
xsetroot -solid '#102bc8'

Seconde étape, on peut mettre en place une image de fond d’écran :
feh --bg-scale /home/user/image.png

Cette façon de faire implique du travail de préparation de la station pour remplacer tout ce que fait un gestionnaire de connexion, mais il permet de gagner de précieuses (ou pas) ressources mémoires et empêche l’utilisateur de modifier le fond d’écran.

Retrouver le numéro de série du disque du système

Vendredi, février 2nd, 2018

Il est parfois utile de retrouver le numéro de série du disque dur (ou toute autre information) sur lequel le système tourne. On peut en avoir besoin par exemple pour une mise à jour d’une règle UDEV pour autoriser (ou non) les supports de stockages.

Quand on connaît le nom du disque, par exemple /dev/sda1, on peut retrouver l’information avec l’outil udevadm :
udevadm info -q property -n /dev/sda1 \
| grep ID_SERIAL_SHORT \
| cut -d '=' -f 2

Si on a le point de montage, c’est un peu plus long, il faut préalablement extraire le nom du disque :
udevadm info -q property \
-n $( mount | grep ' / ' \
| cut -d ' ' -f 1 ) \
| grep ID_SERIAL_SHORT \
| cut -d '=' -f 2

Dernier truc, l’exemple ici est fait sur la racine /… mais la racine d’un système Linux aujourd’hui est souvent chiffrée, donc ne dépend pas d’un disque physique mais d’une disque virtuel (lui-même sur le disque physique). Dans ce cas ça ne marche pas mais il est possible de faire le test sur /boot qui sera obligatoirement présent sur un système chiffré et en clair, donc directement sur le disque physique… ou sera présent parce que c’est souvent dans les recommandations pour durcir un système Linux.