[Logo]
[Titre]

[Retour]

Archive for juillet, 2013

Ebox 3310A – suite FreeBSD et Xorg

Lundi, juillet 22nd, 2013

Suite à Ebox 3310A – suite en FreeBSD, j’essaye avec une interface graphique.

Par défaut, il n’y a pas d’interface graphique, on l’installe avec la commande :
# pkg_add -r xorg

Il faut un gestionnaire de connexion graphique, slim par exemple, et un gestionnaire de fenêtre, WindowMaker par exemple. On les installe avec les commandes :
# pkg_add -r slim
# pkg_add -r windowmaker

Et enfin, j’ai voulu aussi un beau gestionnaire de fenêtre. FreeBSD propose le port de e17 (enlightenment v0.17). Je l’installe avec les commandes :
# cd /usr/ports/x11-wm/enlightenment/
# make install
# make clean

Le clean est à la fin quand tout s’est bien passé.

Tout un tas de programmes annexes s’installent tout seuls de la même façon. Ça a un peu coincé pour eet (/usr/ports/devel/eet) et curl (/usr/ports/ftp/curl) que j’ai dû installer individuellement avant de relancer l’installation de e17.

C’est terminé!

Ebox 3310A – suite en FreeBSD

Lundi, juillet 22nd, 2013

Je voulais tester le boîtier sous FreeBSD, c’est fait, en version 9.1 i386.

L’installation est classique si ce n’est qu’il faut utiliser une image d’installation pour clé USB, comme celle ici (memstick). Comme pour l’installation de Debian Linux, il faut copier l’image sur la clé USB avec l’outil dd :
dd if=FreeBSD-9.1-RELEASE-i386-memstick.img of=/dev/sdc
avec /dev/sdc le périphérique (visible avec la commande dmesg).

Une fois redémarré en fin d’installation, tout est fonctionnel (pour un serveur). Je vais tester avec une interface graphique…

 

Ebox 3310A

Lundi, juillet 15th, 2013

C’est les soldes!
J’ai craqué sur un tout petit PC en promo. C’est un Ebox-3310A de DMP :

Processor MSTI PDX-600 -1GHz (Fanless)
Memory 512 MB DDR2 onboard
VGA XGI Z9S with 32MB DDR2
External 15-pin D-type female VGA connector
Ethernet Interface Integrated 10/100 Mbps LAN
I/O Enhanced IDE interface, 44pin box header x 1
Type I/II Compact Flash Slot x 1
MicroSD slot (bootable) x 1
RJ-45 Ethernet Connector
External 6-pin Mini DIN for PS2 Keyboard and Mouse
Audio CM119, Line out and MIC in
USB 3 ports (USB 2.0) (2 on Front)
Power Requirement Single Voltage +5V @2A
Dimensions 115 x 115 x 35 mm
Weight 505g
Operating Termperaturet +5 ~ +50°C operating temperature
Certificate CE,FCC

 

Le processeur est une sorte de 486 DX (Vortex86DX2) tournant à 1GHz mais sans ventilateur. Le tout est épaulé par 512Mo de RAM. Rappelez-vous, les processeurs que l’on avaient à notre puberté… Mais ici en beaucoup plus rapide!

Imaginez un peu à quoi cela ressemble : un PC dans un boîtier de 11,5cm de largeur et de longueur et de 3,5cm d’épaisseur !!!
Le tout sans ventilateur, donc sans aucun bruit!

Par contre, pas de disque dur interne. Mais on peut utiliser nativement à la place une carte CompactFlash (CF) ou une carte micro SD. Perso j’utilise une carte micro SD (Class4) de 16Go.

Systèmes supportés

D’après la doc, cette configuration matériel peut supporter M$$$ Windows XP mais aussi Debian Linux ou Ubuntu Linux par exemple. J’ai essayé différentes distributions :

  1. Ubuntu Linux 12.04 LTS i386
  2. Linux Mint i386
  3. Debian Linux 7.1.0 i386

Surprise, Ubuntu et Mint nécessitent en fait un processeur i586 au minimum… Dommage pour le 486. Seule la Debian à effectivement démarrée.

Installation

La méthode pour installer un système Linux sur ce boîtier est assez simple. Il faut une clé USB de au moins la taille du CD-ROM ou DVD-ROM d’installation du système d’exploitation visé.

  1. Sur une machine Linux. Télécharger l’image ISO du système à installer, par exemple Debian Linux 7.1.0.
  2. Insérer la clé USB sur cette machine.
  3. Faire une copie brute de l’image ISO sur la clé USB :
    dd if=debian-7.1.0-i386-CD-1.iso of=/dev/sdc
    avec /dev/sdc le périphérique (visible avec la commande dmesg).
  4. Retirer la clé USB et la brancher sur le boîtier Ebox.
  5. Allumer le boîtier. Il doit trouver tout seul la clé et booter dessus comme si c’était un lecteur CD ou DVD.
  6. Si on insère une carte CF ou micro SD, on peut installer le système dessus…

Si la carte micro SD n’est pas reconnue lors de l’installation, ce qui m’est arrivé avec Debian, il faut la retirer et la placer dans un lecteur de cartes et le relier au boîtier à côté de la clé USB.

Je teste avec Xorg pour voir ce que ça donne en terme de réactivité, puis j’essayerais d’installer FreeBSD par dessus…

Documentation

Le manuel peut être trouvé par ici. Copie du manuel : EBOX-33xxA User Manual

 

 

128M pour Debian 7

Samedi, juillet 13th, 2013

Je ressors des cartons une vieille machine. Jugez plutôt :

  • Marque : Fujitsu-Siemens
  • Modèle : Lifebook B series (B-2175) ref
  • CPU : Intel Celeron 500MHz
  • RAM : 128Mo
  • Disque : 30Go (pas d’origine)
  • Écran : 800×600 tactile

Cette toute petite machine par sa taille et ses performances dispose d’un écran tactile. Bon, à cette époque là, c’était la pré-histoire du tactile… Mais ça marche encore.

Je décide de lui installer une belle Debian toute neuve, la version 7.0.0 i386.

Faute de lecteur CD amorçable, ça n’existait pas encore pour toutes les machines à cette lointaine époque, j’ai du pré-installer la Debian sur le disque sur une autre machine. Une fois le disque remis en place, ça démarre !!!

Le noyau installé est le Linux 3.2.0-4-486. Ce noyau à jour supporte pleinement IPv6 par exemple :-)

Après un complément d’installation pour avoir WindowsMaker, VLC, Slim et Firefox, tout semble fonctionner en graphique. Firefox est un poil lent… mais il tourne quand même!

L’écran tactile est nativement pris en compte. Il marche mais manque d’être correctement ajusté. Il va me falloir retrouver comment je faisais ça à l’époque. Et oui, ça marchait déjà à l’époque via evdev mais il fallait le calibrer.

Le résultat :